Son évolution

Lorsqu’on constate qu’une personne est affectée par une schizophrénie, on ne peut pas savoir à l’avance quelle évolution aura la maladie.

Ce qu’on peut dire, c’est que sur 100 malades souffrant de schizophrénie:

  • 20 feront une seule crise aiguë et n’en referont jamais plus par la suite
  • 50 feront plusieurs rechutes qui pourront nécessiter des traitements hospitaliers. Durant les périodes de rémission, ces personnes vont bien et vivent une vie normale.
  • 30 nécessiteront de plus fortes doses de médicaments ou un encadrement en institution, et auront de la difficulté à vivre une vie autonome.

La détection aussi précoce que possible de la maladie et la mise en place rapide d’un traitement permettent d’augmenter les chances de rétablissement. Le traitement est composé de divers éléments dont la prise en charge par des spécialistes de la psychiatrie connaissant bien la maladie, la poursuite des activités pour la personne malade, l’information pour les parents et les proches, etc.

Pauline entend des voix qui commentent ses gestes ou ses pensées.
Dans plus de 85% des cas, les hallucinations disparaissent avec un traitement médicamenteux et en agissant sur les facteurs déclencheurs (par exemple, stress et situations de vie difficile, abus de drogue).
Parfois, ces hallucinations persistent après la crise, malgré le traitement médicamenteux. Il existe alors des moyens d’apprendre à vivre avec les voix, d’augmenter le contrôle qu’on a sur elles pour diminuer leur importance et les difficultés qu’elles induisent.



Les gens me veulent du mal.
Jean «paranoïe». Il se sent épié, observé et pense que les autres sont mal intentionnés à son égard. Il est constamment aux aguets.